SICK a poursuivi sa croissance en 2018. Les investissements dans les initiatives start-up portent leurs fruits

SICK a poursuivi sa croissance en 2018: les investissements dans les initiatives start-up portent leurs fruits

10/05/2019

Au cours de l’année fiscale 2018, SICK a réalisé une croissance du chiffre d’affaires supérieure à la moyenne par rapport au taux de croissance de l’industrie mécanique allemande. Les commandes enregistrées ont dépassé de 10,3 % le chiffre de l’année précédente. Le chiffre d’affaires du groupe poursuit également sur la voie de la croissance : avec 1.636,8 millions d’euros, la valeur de l’année précédente (1.511,6 millions d’euros) a été dépassée de 8,3%. L’effectif mondial au sein du groupe SICK a augmenté de 10,5%.

Avec 7,2% (2017 : 9,8%), le résultat d´exploitation avant charges financières, exceptionnelles et impôts reste élevé en prenant en compte l’augmentation massive prévue des dépenses pour l’innovation qui atteint désormais 11,8% du chiffre d’affaires. Ainsi, on a pu réaliser l’évolution pronostiquée en début d’année, néanmoins, celle-ci est quelque-peu troublée par des phénomènes de surchauffe sur les marchés de l’approvisionnement qui ont généré des coûts supplémentaires considérables côté des coûts du matériel. De plus, des effets de change contraires ont pesé sur le résultat. « Avec l’augmentation ciblée de la part de R&D, nous renforçons notre capacité d’innovation au fil de l’évolution technologique vers l’intelligence artificielle et nous assurons ainsi notre pérennité », explique Dr Robert Bauer, Président-directeur général de SICK AG à l’occasion de la publication des chiffres clés du bilan. « Les succès déjà visibles de nos initiatives start-up nous donnent raison : ainsi, l’intelligence des capteurs profite au Deep Learning et fournit de nouvelles fonctionnalités pour les capteurs. » Lors du salon de Hanovre 2019, SICK a présenté son nouveau logiciel basé sur un algorithme de Deep Learning. Les utilisateurs de solutions systèmes dans l’automation logistique tirent déjà une valeur ajoutée de cette nouvelle technologie.

La demande de capteurs et de solutions d’application de SICK est très dynamique partout dans le monde

Outre notre présence sur les marchés établis, nos activités commerciales dans les zones de croissance ont également contribué à accroître le chiffre d’affaires. En Allemagne, le chiffre d´affaires a augmenté de 1,3% par rapport à l’année précédente. Généralement, l’évolution économique en baisse en Allemagne y a freiné la dynamique de la croissance de SICK. Notamment les clients des secteurs automobile ainsi que de l´intralogistique et de la logistique des transports sont restés plutôt réservés en ce qui concerne les investissements durant l’année fiscale 2018.

La zone de vente de l’Europe, du Proche Orient et de l’Afrique (EMEA) a augmenté de 8,5%. La croissance fut particulièrement stimulée dans tous les pays scandinaves durant l’année fiscale 2018. Ici, une croissance exceptionnelle et durable a notamment été réalisée dans la logistique des transports et l’analyse industrielle, p. ex. dans les domaines de la mesure des émissions de navires. Dans les pays d’Europe du Sud-ouest, la croissance est restée fidèle aux attentes. Ici, la demande des clients du domaine de l’analyse industrielle du secteur de l’industrie pétrolière et gazière est restée modeste. En Turquie, une belle croissance en euros a pu être réalisée en dépit des fortes fluctuations de valeur de la Lire turque.

La croissance du chiffre d’affaires en Amérique du Nord, centrale et du Sud (Americas) était de 10,1%. Un moteur essentiel de la croissance était la demande croissante des clients des États-Unis. Ainsi, les activités particulièrement performantes avec les clients US américains des secteurs de l’intralogistique et de la logistique des transports ainsi que de l’industrie pétrolière et gazière ont pu être poursuivies. Néanmoins, la croissance de la région fut entravée par des effets de change.

Par contre, la croissance de la Région Asie-Pacifique a été très dynamique. Avec un plus de 12%, l’augmentation du chiffre d’affaires à deux chiffres a pu être maintenue en 2018. En Chine, le volume d’affaires a de nouveau nettement progressé, et ce avec des clients de tous les secteurs. Le chiffre d´affaires a également augmenté au Japon, à Singapour et à Taïwan. Dans toute la Région Asie-Pacifique, des effets de change ont pesé sur l´évolution favorable du chiffre d’affaires, ce qui était avant tout dû au Renminbi chinois plus faible que l’euro.

La rentabilité permet d’investir dans le futur

Le résultat d’exploitation avant charges financières, exceptionnelles et impôts (EBIT) a baissé au cours de l’année fiscale 2018. L’évolution qui en résulte reflète avant tout les augmentations prévues de dépenses structurelles pour la pérennité de l’entreprise. Les mesures exceptionnelles pour assurer la fiabilité de l’approvisionnement en raison des difficultés extrêmes sur les marchés des approvisionnements étaient un facteur essentiel. Au total, un résultat d´exploitation avant charges financières, exceptionnelles et impôts (EBIT) d’un montant de 117,5 millions d’euros a été réalisé (2017 : 148,8 millions d’euros).

Pour maintenir et renforcer la position de leader, de grands investissements dans le domaine de la recherche et du développement (R&D) sont nécessaires compte tenu des grandes possibilités technologiques et de la situation concurrentielle dynamique. Ces investissements ne peuvent être mis en œuvre que par un groupe financièrement solide et innovant.

Les investissements dans la force d´innovation

Comme dans les années précédentes, SICK a dépensé des sommes considérables pour les activités R&D au cours de l’année fiscale 2018. Au total, le groupe SICK a étendu les activités R&D au cours de l’année fiscale 2018 et a dépensé 192,5 millions d’euros (2017 : 169,4 millions d’euros) pour la réalisation des objectifs R&D. Les dépenses totales pour les initiatives start-up ont atteint un faible montant en millions à deux chiffres en 2018. Les frais encourus très élevés pour la R&D de 11% (2017 : 11,2%) du chiffre d’affaires reflète la force d’innovation du groupe SICK. Les activités de R&D restent toujours axées sur les sites en Allemagne.

Effectif : les compétences en R&D, dans les domaines de la production et l’organisation de la distribution et des services dans le monde ont encore été renforcées

Associé à la croissance du chiffre d’affaires, l’effectif mondial a également augmenté avec 928 nouveaux employés lors de l’année fiscale 2018. A la fin de l’année 2018, le groupe SICK employait 9.737 personnes au total. Comparée à la fin de l’année 2017 (8.809 employés), la hausse a atteint 10,5%. Ceci est dû avant tout à l’augmentation mondiale des effectifs. Les embauches ont eu lieu avant tout dans les secteurs de production opérationnels, la R&D, la distribution et le service. Cette augmentation comprend également les employés des initiatives start-up.

Les perspectives commerciales pour le secteur de l’automatisation ouvrent de nouvelles voies de croissance en 2019

Les capteurs restent un secteur de croissance. Une croissance mondiale relativement stable, l’industrialisation grandissante des économies émergentes ainsi que la numérisation et l’interconnexion croissantes de la production industrielle et des chaînes d’approvisionnement constituent la base d’une demande croissante des produits et solutions systèmes du secteur des capteurs. 

Les perspectives pour l’année fiscale 2019 sont généralement plus réservées. La croissance mondiale de l’économie est sans cesse revue à la baisse actuellement. Les risques pour la conjoncture mondiale ont nettement augmenté et renforcent l’incertitude du pronostic. En raison de sa vaste présence dans plusieurs secteurs et sa gamme de produits et de services innovante, le groupe SICK est suffisamment bien positionné pour continuer à profiter des exigences grandissantes, notamment dans le contexte de la numérisation et d’Industrie 4.0. C’est avant tout l’excellente situation des commandes pour les solutions de mesure pour les émissions des navires et les systèmes pour la logistique qui soutiendra la croissance visée en 2019. La présence mondiale reste une bonne base pour saisir à nouveau de nouvelles opportunités de croissance en 2019 et pouvoir assurer la rentabilité du groupe SICK.

Autres nouveautés de la société Sick France

Haut de page