Capteur LiDAR 3D MRS1000 pour machines mobiles

Capteur LiDAR 3D MRS1000 pour machines mobiles

18/12/2017

Les systèmes d’assistance au conducteur basés sur ce capteur SICK détectent de manière fiable les zones aveugles autour des machines mobiles et avertissent l’opérateur de sources potentielles de danger ou d’accidents en temps utile.

Ce capteur détecte en effet jusqu’à 55 000 points de mesure sur quatre couches. Le MRS1000 émet trois signaux d’écho par faisceau de mesure, augmentant ainsi le nombre de points de mesure jusqu’à 165 000 par seconde. Les couches sont disposées horizontalement, l’une sur l’autre, et s’éloignent du capteur. À une distance de 20 m, par exemple, le capteur de détection MRS1000 couvre une hauteur de 2,70 m.

Le MRS1000 utilise la technologie innovante HDDM +. Il permet de mesurer de longues distances et se caractérise par un faible bruit de mesure ainsi que par une capacité multiécho. 

Grâce au filtre écho configurable individuellement, le capteur LiDAR 3D détecte les données de mesure indésirables et les signaux provoqués par la pluie, la poussière, la neige et d’autres conditions ambiantes perturbatrices, par exemple. L’évaluation sur le terrain se déroule directement dans le capteur, avec une grande vitesse de balayage et une large couverture de champ de mesure.

Avec son grand angle d’ouverture vertical de 275 degrés, le MRS1000 couvre une plage de travail allant  jusqu’à 64 m. Dans cette plage de travail, le MRS1000 atteint toutes les zones entourant le véhicule - même celles que l’opérateur de la machine ne peut pas voir. Même lorsque les conditions de visibilité sont difficiles ou que les objets se déplacent, le MRS1000 fournit des données de mesure fiables grâce à trois signaux d’écho qui sont émis pour chaque faisceau de mesure.

Le MRS1000 est conçu de manière flexible et robuste et peut fonctionner dans de nombreux domaines d’application. Avec un indice de protection IP67, son boîtier est non seulement capable de résister à la saleté et aux conditions météorologiques défavorables, mais aussi des fluctuations de température comprises entre -30 et +50 degrés Celsius. De plus, le MRS1000 peut être positionné de manière flexible, ce qui signifie qu’il n’y a pratiquement pas de limites lorsqu’il s’agit de monter le scanner multicouche. Les contours des champs peuvent être adaptés à la tâche à accomplir. Des configurations spécifiques peuvent également être appliquées à chacune des quatre couches. Le MRS1000 peut être configuré à l’aide du logiciel SOPAS ET éprouvé de SICK. Les données du capteur sont visualisées via le serveur Web de manière pratique et conviviale.

Autres nouveautés de la société Sick France

Haut de page