Bagues d’arrêt destinées aux appareils d'analyses médicales

Bagues d’arrêt pour appareils d'analyses médicales

30/05/2020

Réalisées à partir de matériaux premium, ces bagues d’arrêt proposent des états de surface usinés avec précision, un fort pouvoir de maintien et une tolérance de perpendicularité fine, autant de facteurs les rendant idéales pour répondre aux exigences très strictes des appareils d’analyses médicales

Les bagues d'arrêt sont utilisées comme éléments de guidage, comme entretoises, comme butées mécaniques ou comme systèmes d'alignement de pièces.

Avec les bagues d'arrêt Ruland, les fabricants d'appareils d’analyses médicales bénéficient du contrôle strict auquel est soumise la tolérance de perpendicularité de la face de référence par rapport à l’alésage (tolérance totale ≤ 0,05 mm). Cette caractéristique est d’un intérêt particulier lorsque les composants servent de surfaces d'appui ou à l'alignement de pièces telles que les roulements ou les roues dentées de transmissions.

Comparées aux bagues d’arrêt à vis pointeau, ces modèles répartissent les efforts de pression de manière homogène autour de l'arbre assurant un bon positionnement et une force de maintien nettement supérieure. Les bagues d'arrêt en deux parties Ruland présentent une force de maintien encore accrue et peuvent être installées sans nécessité de démonter d'autres pièces. Les deux demi-bagues d’origine restent ensemble tout au long du processus de fabrication afin de garantir des ajustement et alignement parfaits.

Les bagues d’arrêt en acier inoxydable (qualité 1.4305 ou 1.4404) sont équipées de vis dans les matières de même qualité afin de garantir une résistance à la corrosion égale et de répondre aux normes prescrites. Toutes les vis en aciers inoxydables sont soumises à un procédé de revêtement propre à Ruland pour empêcher un grippage des filetages. Pour les bagues d’arrêt en acier, Ruland utilise son propre procédé de brunissage non seulement destiné à protéger les bagues de la corrosion mais également pour veiller à ce que les vis puissent être serrées plus facilement à leur couple de serrage maxi. La transmission des efforts de serrage de la vis à la liaison bague d'arrêt/arbre est améliorée et l’effet de broutage de la vis (effet stick-slip) est inhibé.

Les bagues d'arrêt sont disponibles en acier 1.0736 exempt de plomb dotées d'un brunissage noir ou d'une surface zinguée, dans les aciers inoxydables 1.4305, 1.4401 et 1.4404, en aluminium haute performance 3.1355 avec une surface anodisée ou brute, en alliage de titane degré 5 (3.7165) ainsi qu'en matière plastique technique. Les bagues d'arrêt sont réalisées avec une faible rugosité de surface, sans bavures et contribuent à compléter ou à améliorer l'aspect des appareils d’analyses médicales.

Les bagues d'arrêt sont disponibles dans différentes versions : avec alésage cylindrique normal, avec trou taraudé ou avec trou de montage, en version étroite ou à largeur double, comme bagues d’arrêt à serrage rapide. Les techniciens de bureaux d'études ont ainsi la possibilité de sélectionner à partir d'une offre extrêmement variée la version produit correspondant au mieux aux exigences de l'application. Les composants sont disponibles avec des alésages de 3 mm à 150 mm (et de 1/8 pouce à 1-1/6 pouces). Pour en permettre une identification simple et rapide, chaque bague d’arrêt et de serrage porte la marque Ruland et le diamètre d’alésage

Autres nouveautés de la société Michaud Chailly

Haut de page