Transport pneumatique à faible vitesse

Transport pneumatique à faible vitesse

13/07/2019

Le transport pneumatique à faible vitesse ou en phase dense est intégré dans tous les procédés de fabrication dès lors que des poudres ou des granulés sont à convoyer. C’est une technologie qui confère des avantages communs à l’ensemble des secteurs d’activité : système parfaitement étanche, très faible encombrement au regard des distances parcourues, entretien réduit, aucun risque de démélange, etc...

Par ailleurs, elle présente également des avantages spécifiques pour les trois grands domaines que sont l’agroalimentaire, la chimie et l’industrie minérale.

Dans l’agroalimentaire, les faibles vitesses de transfert vont garantir le maintien de la granulométrie du produit et l’absence de création de fines qui pourraient impacter sur des éléments aussi importants que la densité, la mouillabilité et l’aspect du produit.

Dans l’industrie chimique, on va, bien sûr, veiller à la qualité du produit mais on va également porter une attention particulière à l’aspect dangereux des produits. Dans de très nombreux cas, le transport pneumatique est alimenté non pas en air comprimé mais avec un gaz neutre type azote. Compte tenu de con coût, il est primordial de réduire au minimum sa consommation par kilogramme de produit transporté.

Dans le domaine minéral (cimenterie, verrerie, etc...), la plupart du temps, l’abrasivité des produits peut engendrer des coûts importants de maintenance. Les transports pneumatiques en phase dense, dans de nombreux cas, permettent de convoyer à des vitesses trois fois plus faibles que dans des systèmes en phase diluée. Les phénomènes d’abrasion étant liés au cube de la vitesse, les transports pneumatiques basse vitesse permettent de réduire par un ratio proche de 10 les phénomènes d’usure de l’installation.

Autres nouveautés de la société Gericke

Haut de page