Watson-Marlow s'associe à Cytiva pour créer une gamme de pompes péristaltiques EtherNet/IP pour l’industrie pharmaceutique

Watson-Marlow s'associe à Cytiva pour créer une gamme de pompes péristaltiques EtherNet/IP pour l’industrie pharmaceutique

24/09/2020

Watson-Marlow Fluid Technology Group annonce une nouvelle gamme de pompes péristaltiques EtherNet/IP pour l’industrie pharmaceutique développée en collaboration avec Cytiva, un fournisseur mondial de technologies et de services pour le développement et la fabrication de produits thérapeutiques. En accédant aux données via les réseaux Ethernet, ces pompes améliorent le contrôle des processus de fabrication de médicaments et de vaccins biologiques.

La collaboration entre Cytiva et WMFTG a pour objectif de répondre à la tendance à l'automatisation et au développement de l'Internet des objets (IoT) dans l'industrie biopharmaceutique, et où une énorme quantité de données est issue des processus de fabrication des médicaments. La nouvelle gamme de pompes péristaltiques EtherNet/IP offre une intégration réseau simple, qui rationalise les données des process dans le but de prendre des décisions en temps réel pendant la fabrication. Cet accès à davantage d'informations améliore l'efficacité, la qualité et la sécurité des processus de production automatisés, et augmente la rapidité de mise sur le marché des médicaments, contribuant ainsi à la réduction de leur coût.

L’équipe Cytiva WMFTG ayant choisi d’abandonner le protocole de réseau PROFIBUS, elle s’est tournée vers l’EtherNet/IP. Les clients utilisant ce protocole peuvent connecter les capteurs de pression et de débit directement à l'arrière des pompes, les données étant disponibles sur le réseau pour le contrôle de la pompe et du process. La pompe s’arrête automatiquement si les limites configurées des capteurs sont dépassées, tandis que les fuites sont contrôlées par un capteur.

Les pompes coffret EtherNet/IP réduisent les coûts opérationnels et améliorent les performances de production

En passant à un protocole de communication comme EtherNet/IP, une grande variété de données est désormais disponible. Comme les fabricants disposent de connexions simultanées, les contrôleurs comme concentrateurs de données deviennent alors inutiles. « Cela signifie que les utilisateurs peuvent faire fonctionner une pompe exactement comme le requiert le process et recueillir des données en temps réel, au lieu de les recueillir à partir d'un contrôleur. Si un opérateur de terrain veut connaître le nombre d'heures de fonctionnement d’une pompe, il le demande directement à l'appareil », explique M. Doherty, Control Systems Architect chez Cytiva.

Le partage des données améliore le pompage

Même si les pompes péristaltiques sont extrêmement précises, les capteurs sont devenus indispensables à mesure que la fabrication par lots en continu devient la norme. « Les nouvelles pompes péristaltiques WMFTG EtherNet/IP peuvent être utilisées avec des débitmètres qui permettront au contrôleur du réseau de pompes de compenser la dégradation des tubes au fur et à mesure qu'ils vieillissent », a déclaré M. Doherty Control Systems Architect chez Cytiva. « Comme nous nous dirigeons vers un traitement continu, le débit calculé suffit tout simplement plus. Avec les nouvelles pompes, un débitmètre pourra utiliser un retour d'information positif pour maintenir le débit nécessaire au process. »

La pompe est une passerelle vers les données des capteurs

Auparavant, la prise de pression nécessitait un transmetteur et un câblage vers un module. Avec la nouvelle pompe WMFTG EtherNet/IP, les industriels peuvent brancher un transmetteur de pression directement à l'arrière de la pompe et le lire via EtherNet/IP. Cela permet de réduire le câblage, la qualification de l'installation, du fonctionnement et la complexité globale du système.

Intégration facile grâce aux fichiers EDS

Les nouvelles pompes connectées sont équipées d'un fichier EDS sous licence ODVA, qui permet aux utilisateurs de débloquer une fonction supplémentaire extrêmement avantageuse : toutes les informations qui entrent dans le contrôleur sont saisies dans leur type de données natif. Cela signifie qu'il n'est pas nécessaire de modifier le type de données ou d'échanger des octets pour gérer ces données, simplifiant ainsi considérablement la charge de travail et le transfert de données.

Autres nouveautés de la société Watson Marlow Fluid Technology Group

Haut de page