Grâce au biocarburant, Fenwick-Linde propose une alternative énergétique au diesel 100% renouvelable

Grâce au biocarburant, Fenwick-Linde propose une alternative énergétique 100% renouvelable au diesel

24/11/2022

Les entreprises utilisant des chariots élévateurs diesel Fenwick-Linde peuvent désormais réduire leurs émissions de CO2 jusqu’à 90 % grâce à l’huile végétale hydrotraitée (HVO). Ce carburant sans combustible fossile présente d’autres avantages : il augmente la puissance du moteur, assure une combustion plus propre, ne requiert aucune adaptation de l’infrastructure de ravitaillement, et peut être mélangé à du diesel classique.  

Ce carburant sans combustible fossile présente d’autres avantages : il augmente la puissance du moteur, assure une combustion plus propre, ne requiert aucune adaptation de l’infrastructure de ravitaillement, et peut être mélangé à du diesel classique.

Le carburant HVO, ou biocarburant, est fabriqué avec 100 % de matières premières renouvelables, et ne rejette aucun nouveau dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Il est issu de l’hydrotraitement d’une variété d’huiles végétales, de graisses animales, de déchets et matières résiduelles, ainsi que d’huiles et de graisses usagées provenant de restaurants et de l’industrie agroalimentaire. Sa structure chimique étant quasiment identique à celle du diesel conventionnel, il peut s’y substituer complètement. « En approuvant ce carburant pour nos moteurs de chariots diesel, nous donnons à nos clients la possibilité de réduire massivement leur empreinte carbone sans investir un seul euro dans une nouvelle infrastructure » se réjouit Tasleem Mowlah, Chef de produit Chariots Frontaux. Et d’ajouter que si le coût par litre de diesel HVO est légèrement supérieur à celui du diesel standard, ce surplus est largement compensé par l’amélioration du facteur de durabilité.
 
Le HVO offre de nombreux avantages
 
Outre la baisse des émissions de CO2 pouvant atteindre 90 % par rapport au diesel conventionnel, les émissions locales de particules fines, d’oxyde d’azote (NOX), d’hydrocarbures (HC), et de monoxyde de carbone (CO) sont également diminuées, entraînant un impact positif sur l’environnement de travail des employés. Qui plus est, le diesel HVO a une capacité naturelle supérieure à l’inflammation (indice de cétane) qui permet une combustion efficace et propre, et limite la formation de suie dans les moteurs et les systèmes d’échappement. La performance élevée de ce carburant, même à des températures pouvant tomber à -22 °C, offre une multitude d’applications possibles. Un dernier argument de poids est sa capacité à être mélangé de manière flexible : le HVO peut être utilisé pur ou dans n’importe quelle proportion avec un combustible fossile et n’exige aucune modification matérielle du chariot élévateur thermique.
 
Fenwick-Linde approuve le biocarburant pour ses chariots élévateurs actuels et la plupart des séries précédentes à la capacité de charge de 1,4 à 18 tonnes. « Les clients qui ne peuvent pas passer aux chariots électriques dans l’immédiat ont désormais la possibilité d’améliorer leur empreinte carbone en utilisant du HVO » affirme Tasleem Mowlah.

Autres nouveautés de la société Fenwick Linde

Haut de page