Aston Martin Red Bull Racing préserve les performances de son datacenter grâce à l’imagerie thermique

Aston Martin Red Bull Racing préserve les performances de son datacenter grâce à l’imagerie thermique

05/04/2018

Le module thermique FLIR ONE Pro, pour iOS et Android , qui est suffisamment compact pour tenir dans une poche, permet de surveiller l’état des alimentations et des tableaux de distribution électrique du Datacenter d'Aston Martin Red Bull Racing
 

Chaque course Aston Martin Red Bull implique d’importants préparatifs, que ce soit sur la piste, ou en coulisses à l’usine. Partout dans le monde, l’équipe informatique a pour mission de veiller à ce que les données de la course puissent être partagées entre l’équipe responsable de la course et l’usine. C’est la raison pour laquelle il est si important que le datacenter du siège social de Milton Keynes soit dans un état irréprochable 24 h/24, 7 j/7, durant toute l’année. Et pour garder un œil sur ce datacenter, l’équipe informatique compte sur les capacités thermiques du FLIR ONE Pro.

Le FLIR ONE Pro allie un capteur thermique haute résolution capable de mesurer des températures pouvant atteindre 400 °C (752 °F) à de puissants outils de mesure et de génération de rapports. 
Une application FLIR ONE améliorée vous permet de mesurer plusieurs températures ou zones d’intérêt en une fois et de diffuser les résultats sur votre montre connectée pour que vous puissiez les consulter à distance.
L’aspect compétitif de la Formule 1 repose bien évidemment en majeure partie sur les compétences des pilotes. Mais ce qui se passe en coulisses, que ce soit sur la piste ou en usine, est tout aussi important, si ce n’est plus. Les équipes testent l’aérodynamisme en soufflerie, surveillent les divers capteurs de la voiture et exécutent des simulations virtuelles et des analyses pour s’assurer que la voiture délivrera les meilleures performances possibles durant la course. Beaucoup de données sont suivies et elles doivent être stockées, disponibles et instantanément accessibles partout où se rend l’équipe durant la saison des courses

L’IMPORTANCE DU DATACENTER

Aston Martin Red Bull Racing compte environ 700 employés. Lors d’un weekend de course, une équipe d’environ 60 employés se déplace pour assister à la compétition. Cela ne signifie pas pour autant que les autres employés seront en congés durant ce weekend. Une équipe d’ingénieurs et de mécaniciens devra travailler hors de l’usine pour assurer une assistance à distance durant le weekend de course. Gary French, Directeur du datacenter d’Aston Martin Red Bull Racing, a pour responsabilité de le garder opérationnel 24 h/24 7 j/7. Il a pour mission de veiller à ce que toutes les personnes impliquées dans la course aient accès en permanence aux données essentielles.

UN PARTENARIAT DE GRANDE ENVERGURE 

Depuis 2014, FLIR Systems, Inc. est partenaire en innovation d’Aston Martin Red Bull Racing. Au départ, FLIR a aidé l’équipe en recueillant des données sur les températures des voitures de course, mais cette collaboration s’est rapidement étendue à d’autres domaines. L’équipe d’Aston Martin Red Bull Racing utilise également des caméras thermiques et outils de test et de mesure FLIR pour d’autres actifs de la société, ainsi que pour la gestion de la soufflerie aérodynamique. Elle emploie aussi les solutions de sécurité de bout en bout de FLIR en s’appuyant sur une alliance entre caméras thermiques et à lumière visible pour surveiller à la fois l’intérieur et l’extérieur des bâtiments de son usine. Ce partenariat s’est avéré fructueux.

LE BON OUTIL POUR CETTE MISSION

Dans un datacenter, les principaux défis à relever consistent à empêcher et gérer les problèmes électriques et de refroidissement. Si vous ne disposez pas des bons outils pour mettre en évidence les zones préoccupantes, ces types de problèmes restent invisibles. « Notre tout dernier datacenter est équipé de dispositifs de surveillance avancée de l’utilisation d’alimentation et de la température, mais ceux-ci ne peuvent pas mettre en évidence un mauvais raccordement électrique en surchauffe risquant de déclencher un incendie. Ils ne seront pas non plus capables d’indiquer les équipements mal installés qui entraînent une circulation d’air chaud, » a ajouté French. 

Pour surveiller ces risques potentiels, French et son équipe avaient besoin d’une caméra thermique compacte et simple leur permettant d’effectuer des inspections visuelles de base de l’infrastructure du datacenter tout en leur indiquant les zones préoccupantes. 

Autres nouveautés de la société Fluke France

Haut de page