MECASONIC s’appuie sur l’expertise globale de Bosch Rexroth pour sa nouvelle presse à lame chauffante

MECASONIC s’appuie sur l’expertise globale de Bosch Rexroth pour sa nouvelle presse à lame chauffante

05/01/2009

Cette presse utilise une séquence de mouvement combinant motion control, entraînement linéaire, pneumatique et hydraulique. MECASONIC a décidé de s’appuyer sur l’expertise globale de Bosch Rexroth, présent sur toutes ces technologies.

La soudure par lame chauffante consiste à élever la température de pièces plastiques par contact ou rayonnement, puis de les presser le plus rapidement possible l’une contre l’autre pour réaliser la soudure. Cette technique s’impose lorsque l’on a à faire à des thermoplastiques cristallins tel que le polyamide par exemple.

La nouvelle gamme produite par MECASONIC a pour objectif de répondre à une forte demande des clients pour des solutions à très forte répétabilité. « Nous assemblons des ensembles de pièces thermoplastiques avec des tolérances finales de l'ordre du dixième de mm. La reproductibilité de cet objectif dépend directement de la précision et de la répétitivité de la machine. Nous devions pour cela introduire des entraînements électriques en boucle fermée», explique Jean Louis JANIN, Directeur Technique de MECASONIC.

Cette nouvelle presse à lame chauffante combine les 4 technologies de Bosch Rexroth avec l’électrique, le pneumatique, l’hydraulique et les entraînements linéaires : la table est maintenue en position par l’hydraulique, les mouvements des outils sont assurés par l’électrique ou le pneumatique, enfin, un ensemble de vis et patins sont impliqués dans le mouvement linéaire. Il existe une véritable synergie entre ces différentes technologies qui interagissent pour générer le mouvement le plus précis, le plus rapide et le moins coûteux.

Le pneumatique joue une première fonction clé. Des vérins d’équilibrage permettent d’agir sur la charge pour éviter des pressions excessives. L’avantage est triple : le mouvement est plus souple, la taille des moteurs a pu être réduite et enfin on gagne en inertie, ce qui est essentiel pour des accélérations pouvant atteindre 10 m.s2. Le pneumatique est aussi utilisé chaque fois que cette technologie offre une solution plus économique, en général pour des mouvements linéaires en tout ou rien : pour des fonctions de positionnement d’outil et des mécanismes tels que des fermetures de panneaux de protection.

Les moteurs et variateurs assurent l’essentiel de la puissance pour le rapprochement des outils. En terme de performance, on atteint une poussée sur l’axe vertical de 20000 N. En termes d’accélération, les positionnements sont assurés au moyen de règles de mesures externes qui sont reliées sur les variateurs Rexroth IndraDrive. La précision obtenue est de 0,05 mm. Une jauge de contrainte exploitée par le variateur intelligent IndraDrive permet de contrôler l’effort avec une précision de 0,2%, ce qui montre sa rapidité de réaction. L’intégration des capteurs a aussi été réalisée par Bosch Rexroth.

L’optimisation multi-technologique du mouvement a été réalisée par l’application MLD-M. IndraMotion MLD réunit les fonctions d’entraînement, la commande de mouvement et les fonctions d’automate en une plate-forme commune pour des concepts de machines modulaires. Cette application complexe a été réalisée simplement en utilisant des blocs fonctions et des modules technologiques prédéfinis. La programmation conforme à la norme IEC 61131-3 est disponible dans les langages suivants: Liste d’instructions (IL), Texte structuré (ST),

Autres nouveautés de la société Bosch Rexroth

Haut de page