Le scanner de sécurité RSL430 de Leuze electronic sécurise la nouvelle presse plieuse de Jorns AG.

Le scanner de sécurité RSL430 de Leuze electronic sécurise la nouvelle presse plieuse de Jorns AG.

16/08/2018

Le scanner de sécurité RSL430 de Leuze electronic est ainsi utilisé pour le protocole de sécurité homme machine de cette presse plieuse afin de sécuriser l'accès à la longue partie avant de la machine par procédé optoélectronique. 

Le RSL 430 est positionné au milieu de la cuve de pliage de telle sorte que le capteur puisse couvrir un rayon maximal. Ainsi, un seul capteur peut couvrir toute la surface devant la machine. 

Un processus de travail entièrement automatisé

La nouvelle presse plieuse de Jorns AG TwinMatic-Pro 150 remplace pour la ferblanterie une machine âgée près de 20 ans avec des fonctionnalités similaires. La nouvelle machine permet de plier les tôles les plus diverses en aluminium, zinc, cuivre et acier dans le cadre d'un processus entièrement automatisé. L'opérateur de la machine doit uniquement intervenir pour insérer et sortir les tôles. Dès que l'opérateur franchit la ligne rouge peinte au sol, située à environ 80 cm de la presse plieuse, autrement dit, dès qu'il pénètre dans la zone de risque de la machine, son mouvement est détecté par le scanner laser de sécurité RSL 430 et la machine s'arrête immédiatement. En cas de défaillance de cette surveillance de sécurité, un commutateur à pédale sert de « joker ». L'actionnement de celui-ci par le pied de l'opérateur active un interrupteur d'arrêt d'urgence qui stoppe la machine en une fraction de seconde. « Il est appréciable d'avoir deux sécurités. Heureusement, nous n'avons pas eu à nous en servir jusqu'à présent. Le scanner laser de sécurité RSL 430 travaille de manière fiable et sans erreur. Pour cette raison, il est pour nous la solution optimale », a déclaré le ferblantier Bruno Bühler qui commande lui-même la presse plieuse. 

Les fonctionnalités du nouveau scanner laser de sécurité sont convaincantes

Grâce à ses innovations, depuis sa commercialisation fin 2015, le scanner laser de sécurité RSL 400, qui existe dans différents modèles, a su convaincre les utilisateurs tels que Bühler mais aussi les jurys de spécialistes. En 2016, il a reçu plusieurs prix : le GIT Safety Award, le prix de l'industrie et le Handling Award. 
Le scanner laser de sécurité émet périodiquement des impulsions lumineuses via une unité de déflexion rotative. Ces impulsions sont dispersées dans toutes les directions par les différents obstacles, comme, par exemple, les personnes pénétrant dans la zone de risque. Le scanner reçoit une partie de ces impulsions lumineuses en retour et les analyse. Il calcule la position exacte de l'opérateur de la machine à partir du temps de propagation de la lumière et de l'angle actuel de l'unité de déflexion. Si l'opérateur se trouve dans un champ de protection défini au préalable, le scanner laser de sécurité exécute une fonction de commutation de sécurité. Dans ce cas, les sorties de commutation de sécurité sont désactivées. Le calcul de la distance de sécurité nécessaire se fonde sur la norme de sécurité EN 999. Des facteurs tels que la vitesse d'approche et la hauteur du champ de protection au-dessus du sol entrent notamment en ligne de compte. De plus, il faut tenir compte du temps d'arrêt de la machine et des suppléments, par exemple, pour les erreurs de mesure liées au système. 

Un second scanner pour la surveillance aérienne de la machine.

Une protection complète sur tous les côtés de la machine ne peut cependant pas être assurée par un seul scanner laser de sécurité. Bühler a pris la décision de placer un second scanner laser de sécurité RSL 430 pour surveiller la zone de la machine par le haut et réduire ainsi la zone de risque à 80 cm de profondeur. Le second scanner est accroché au plafond par une chaîne en fer et possède une portée de 8,25 mètres, une résolution de 70 millimètres et une zone de détection à 270°. 

La position du scanner laser de sécurité s'accorde au capteur servant à surveiller la ligne de pliage. Il faut noter que le pupitre de commande est également détecté en tant qu'objet et qu'il doit ainsi se trouver en dehors de la zone de risque en mode automatique. « Si la zone du pupitre de commande était exclue de la surveillance, son ombre provoquerait des angles morts au sein de la zone dangereuse. De plus, il y aurait des angles morts entre les supports et derrière la machine alors que ce sont des zones qui doivent être impérativement sécurisées », explique Bojan Zmijanjac, directeur régional des ventes chez Leuze electronic Suisse.

Un dispositif de sécurité complet convaincant

Avec le positionnement de deux scanners laser de sécurité RSL 430, Jorns a recommandé à Bühler un dispositif de sécurité concluant et complet pour une protection totale de la machine, qui a fait ses preuves en pratique et qui est très convaincant. Tobias Wüst, directeur général de la succursale suisse de Leuze electronic à Flurlingen, souligne la compétence du fabricant, meneur de l'innovation dans le domaine de la détection optique : « De nombreux fabricants proposent des capteurs de sécurité. Les scanners laser de sécurité fiables sont le fruit d'une longue expérience. Avec la gamme de scanners laser de sécurité RSL 400, Leuze electronic a développé un produit qui combine une fiabilité et une performance maximales à une facilité de commande. ». 

Autres nouveautés de la société Leuze Electronic

Haut de page