Emitech apporte son expertise sur les EMF

Emitech apporte son expertise sur les EMF au sein des entreprises

23/11/2016

Emitech, le seul laboratoire accrédité COFRAC en France pour les essais EMF (pour ElectroMagnetic Field) dont les normes du marquage CE, effectue des mesures et des calculs sur site pour toutes les entreprises concernées par la nouvelle directive 2013/35/UE 

Cette réglementation, en vigueur à partir de janvier 2017 définit les règles de prévention contre les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs exposés aux champs électromagnétiques, notamment contre leurs effets biophysiques directs et leurs effets indirects connus.

La nouvelle réglementation sur la dangerosité des ondes sur les lieux de travail, définie par la directive européenne 2013/35/UE est obligatoire depuis juillet 2016. Le décret d’application, qui présente les modalités pour respecter les exigences de la directive a été publié en août 2016 et est applicable dès le 1er janvier 2017. Selon la directive, l’employeur se doit d'évaluer tous les risques pour les travailleurs dus aux champs électromagnétiques sur le lieu de travail et, si nécessaire, de mesurer ou calculer les niveaux des champs électromagnétiques auxquels ils sont exposés. Ce décret vise ainsi à améliorer la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, qui reposait jusqu’alors sur les seuls principes généraux de
prévention, et intègre une approche graduée des moyens de prévention et du dialogue interne à mettre en oeuvre en cas de dépassement des « valeurs déclenchant l’action » et des « valeurs limites d’exposition», calculées d’après les analyses effectuées. Ces valeurs sont précisées selon le cas en fonction d'effets sensoriels, d'effets sur la santé ou encore d'effets biophysiques directs thermiques tels que l’échauffement des tissus dû à l’absorption par ces derniers d’énergie provenant des champs électromagnétiques ou non thermiques tels que la stimulation des muscles, des nerfs ou des organes sensoriels.

L'évaluation doit également identifier des catégories de travailleurs à risque, comme par exemple les femmes enceintes ou les porteurs d’implants passifs et actifs mais aussi les installations et équipements fortement contributeurs aux EMF. Un intérêt particulier sera par exemple porté sur de sources de forte tension (100kV) ou de fort courant (I>100A), d’antennes de station de base de postes de soudage, des fours par fusion à l’arc ou par induction, d’électrolyse industrielle, de matériel commandé par radiofréquence ou encore des équipements de peinture électrostatique. 

« Les mesures et évaluations des risques EMF sont réalisées quotidiennement par les équipes d’Emitech depuis plus de 10 ans au sein de leurs laboratoires ou directement sur les sites des clients. Accrédité COFRAC pour les essais EMF, les réseaux 50Hz et selon le protocole ANFR, Emitech met en oeuvre les mesures sur les antennes relais GSM et autres émetteurs fixes comme les stations FM, TV, radars, etc. » explique Eric Coeuret, directeur technique de la branche électrique chez Emitech. 

« Au sein des laboratoires, Emitech réalise des mesures de densités de flux magnétique, de champs électriques et de DAS sur les équipements électriques et électroniques requises dans le cadre du marquage CE ».

« Fort de cette expertise », ajoute-il, « Emitech accompagne partout en France les entreprises concernées par la nouvelle directive 2013/35/UE dans la réalisation de l’évaluation des risques en s'appuyant le cas échéant de mesures dans leurs locaux ». En complément, Emitech les guide dans les moyens de prévention à mettre en oeuvre pour réduire les risques (article 5 de la directive) et dans l'information et la formation des collaborateurs par rapport à ces EMF (article 6 de la directive). Une fois les valeurs déclenchant l’action dépassées, les solutions apportées pourront être une zone temporaire d’utilisation, des équipements appropriés ou encore la modification des méthodes de travail.

Autres nouveautés de la société Emitech

Haut de page