EROSKI inaugure l’automatisation de sa plateforme logistique conçue par ULMA

EROSKI inaugure l’automatisation de sa plateforme logistique conçue par ULMA

10/12/2014

Cette nouvelle plateforme munie d’une technologie d’avant-garde et unique en Europe, permet à EROSKI d'automatiser 50% du trafic et 70% du poids géré dans sa plateforme d’alimentation pour la zone nord.

EROSKI a officiellement inauguré ses nouvelles installations logistiques à Elorrio (Biscaye, Espagne) avec une plateforme automatisée qui incorpore une technologie d’avant-garde dans le secteur en Europe, localement conçue grâce à un projet d’inter-coopération entre EROSKI etULMA Handling Systems.

La modernisation de l’installation, qui est devenue une plateforme logistique gérée comme une usine avec des procédés industriels « lean », permet désormais d’automatiser la gestion de 70% du poids, une circulation d’environ 2000 tonnes qui accède chaque jour à la plateforme. En ce qui concerne le volume, la nouvelle station logistique gèrera de façon automatisée 50% des 140000 boîtes quotidiennes de picking que reçoit EROSKI dans les installations conçues par ULMA, c’est-à-dire environ 4000 par heure. La coopérative a en effet investi près de 40 millions d’euros dans ces nouvelles installations, qui emploient 400 personnes et qui opèrent avec 26 hypermarchés et 325 supermarchés.

Cette plateforme logistique particulièrement innovatrice qui incorpore les derniers progrès technologiques développés par ULMA, permet à EROSKI de transformer son modèle logistique et de miser sur un système plus durable et efficace qui réinvente la façon de gérer les commandes des produits manquants dans les établissements. Grâce à cela, cette plateforme fait partie du groupe des dix plateformes les plus innovatrices d’Europe et c’est la première capable de préparer les commandes de bouteilles de façon automatisée avec une technologie de dernière génération. L’installation permet également de réduire 70% du poids et 50% du volume dans la manipulation de charges par le personnel de la station, de qualifier les postes de travail et de diminuer les coûts logistiques. Tout cela représente bien évidemment des bénéfices importants pour les consommateurs.   

  • Réception

Ce processus permet l’entrée des produits qu’EROSKI achète à ses fournisseurs. Il s’agit de 14 quais qui déchargent 4000 palettes qui accèdent chaque jour à la plateforme. 70% d’entre elles sont reçues sans quasiment aucune manipulation. Grâce à l’automatisme, l’espace destiné au quai de chargement a été réduit de 40%, étant donné que les palettes sont désormais directement entreposées après leur déchargement.  

  • Entreposage

La plateforme présente une capacité d’entreposage de 35000 palettes qui sont distribuées dans deux silos automatiques et dans les étagères du magasin conventionnel. La zone d’entreposage dispose de dix transtockeurs qui déplacent 400 palettes par heure. Le poste de contrôle, muni de plus de 100 caméras, monitorise l’ensemble de l’installation automatique pour fournir une vision directe de toute l’activité.

  • Préparation des commandes

Chaque jour, 132000 boîtes sont préparées. L’automatisme présente une capacité pour automatiser 50% de la production totale. Le système d’entreposage automatique de dernières générations conçues par ULMA dispose de dix-sept niveaux de hauteur et les boîtes dépaléttisées sont stockées avant que le SGA effectue les calculs pour démarrer le processus de palettisation. Les boîtes sont ensuite transférées au séquenceur en suivant un ordre optimisé en fonction des caractéristiques des produits (poids, dimensions, fragilité, etc.) et des besoins de réapprovisionnement de chaque établissement.

Une fois que les commandes sont organisées, c’est le tour de la palettisation. La plateforme dispose de six palettiseurs automatiques. Chacun d’entre eux possède une capacité productive de 665 mouvements/heure et se charge de confectionner la mosaïque de palettes conformément au schéma de distribution de chaque établissement, de façon à simplifier le réapprovisionnement et les flux de travail.

Le procédé de palettisation est totalement automatique, depuis le réapprovisionnement de la palette vide jusqu’à la mise en place du carton pour faciliter la base et la consistance des produits. La plateforme dispose de six postes de palettisation automatique qui permettent à EROSKI de servir plus de 320 supermarchés et hypermarchés. Les produits sont placés dans les palettes selon l’ordre d’implantation dans chaque établissement pour simplifier le réapprovisionnement. La technologie employée est 100% nationale et elle est le résultat de l’étroite collaboration entre EROSKI et ULMA.

  • Expédition, documentation et transport

EROSKI a déjà lancé un projet prévu pour l’année 2015, destiné à automatiser également l’expédition verticalisée des commandes pour conclure la transformation physique globale de la plateforme.  

  • Efficacité et durabilité

Cette plateforme logistique d’alimentation a subi de nombreuses transformations pendant ses 40 années d’histoire avant de devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Elle se situe parmi le « top ten »  des plateformes européennes les plus innovatrices et il s’agit par ailleurs de la première plateforme qui palettise les bouteilles automatiquement. La moitié de la production a été automatisée, ce qui a permis de réduire de 70% le poids des boîtes manipulées chaque jour par les travailleurs. L’objectif est de changer radicalement le modèle productif pour établir un modèle plus durable du point de vue humain. Actuellement, 80% du personnel de l’usine est composé d’associés coopérateurs avec une ancienneté de plus 15 ans. En outre, ces personnes ont été transférées dans des postes de travail plus qualifiés pour la commande de l’automatisme.

Autres nouveautés de la société ULMA Handling Systems

Haut de page