Accouplements Oldham en acier inoxydable

Accouplements Oldham en acier inoxydable

21/05/2019

Ces nouveaux accouplements en acier inoxydable sans jeu, compensent tout type de désalignement et sont équilibrés. Ils sont la solution idéale dans les applications nécessitant une compensation élevée des désalignements, en milieu corrosif, sous vide et en salle blanche

Les accouplements Oldham se composent de deux moyeux et d'un disque fixé au centre permettant la transmission du couple. Grâce à la conception en trois parties des accouplements Oldham, l'utilisateur peut opter sans problème pour la combinaison de moyeux d'accouplement avec alésages dans les systèmes impérial ou métrique, avec ou sans rainure pour clavette, en version à serrage ou à vis de pression. Ces accouplements sont équilibrés pour réduire les vibrations et ils peuvent être utilisés à des vitesses de rotation atteignant 6 000 tr/min. Les sollicitations auxquelles sont soumis les roulements sont faibles et les accouplements protègent les parties d'installation sensibles telles que les paliers contre des défaillances précoces. Ruland, qui propose ces  accouplements, utilise un procédé de traitement des moyeux qui lui est propre permettant l'obtention de surfaces plus lisses et une meilleure interaction entre les moyeux et le disque. Le résultat est une plus grande longévité et des temps d'immobilisation plus courts.

Le disque central de l'accouplement Oldham est disponible en différentes versions : en acétal permettant une transmission sans jeu de couples assez importants, en polyétheréthercétone (PEEK) pour les applications à hautes températures et à faible dégazage et en nylon pour absorber les contraintes dues aux à-coups et pour réduire le bruit. Suite à l'usure ou à une défaillance, le disque peut être aisément remplacé pour rétablir très rapidement les performances d'origine de l'accouplement. Les accouplements Oldham jouent en outre le rôle de fusibles mécaniques en présence de surcouple car le disque central cède par une rupture nette, interrompant ainsi la transmission dans le système.

Grâce à l'utilisation d'acier inoxydable 1.4305 en combinaison avec un disque central en PEEK, un accouplement Oldham standard est disponible pour les bureaux d'études pour une large gamme d'applications d'entraînements asservis : par exemple pour les appareils scientifiques, dans l'industrie agro-alimentaire, dans l'industrie de l'emballage ainsi que dans les techniques médicales. Les moyeux en acier inoxydable sont proposés avec des vis dans la même matière afin de garantir une résistance homogène à la corrosion. Un procédé de traitement des filetages propre à l'entreprise empêche un grippage des vis. Cette méthode peut être un avantage pour la plupart des conditions de service. Du fait de la libération de contaminants gazeux, l'utilisation ne convient pas en salle blanche et dans des environnements sous vide. En option, l'utilisateur peut demander des vis non traitées ou remplacer les vis par des vis courantes du commerce.

Les accouplements Oldham de Ruland en acier inoxydable sont disponibles avec des alésages de 3 à 20 mm (1/8” à 3/4”). Les disques centraux peuvent être dotés d'un alésage central pour permettre le passage de l'arbre ou de trous filetés pour visser le disque sur un moyeu pour la fixation de celui-ci lorsque d'un démontage.

Autres nouveautés de la société Michaud Chailly

Haut de page