Accouplements Oldham :  Au-delà des applications pour systèmes asservis

Accouplements Oldham : Au-delà des applications pour systèmes asservis

15/03/2012

Souvent destinés aux applications pour systèmes asservis, où aucun jeu n’est admis, ces accouplements sont de plus en plus utilisés comme alternative aux accouplements élastiques à flector élastique sur l’équipement industriel

Les accouplements oldham sont constitués de trois éléments : deux moyeux en aluminium anodisé et un disque central pour la transmission du couple. Cette conception génère un accouplement facilement adapté aux besoins du client, facilement interchangeable entre systèmes métrique et anglais, différentes dimensions d’alésage, et adaptable à des axes clavetés. Le disque central est proposé en acétal pour une rigidité élevée en torsion et un jeu nul, ou en nylon pour une grande absorption des chocs et une bonne réduction du bruit. Ruland propose un grand nombre de combinaisons d’alésage standard, de 3 mm à 30 mm avec des moyeux également disponibles en acier inoxydable.

Les fabricants d’équipements industriels peuvent remplacer avantageusement les accouplements élastiques droits par des accouplements oldham en raison de la capacité de ces derniers à compenser les désalignements parallèles, à fonctionner comme coupe-circuit et comme isolant électrique. Ces caractéristiques clé permettent une très faible sollicitation des paliers, un arrêt de la transmission de puissance en cas de surcharge, et de minimiser ainsi les endommagements de composants coûteux des équipements concernés. La conception en trois parties des accouplements oldham facilite leur installation. Un assemblage aveugle peut être réalisé en installant indépendamment les moyeux et en adaptant les tenons d’entraînement aux rainures sur le disque central.

Autres nouveautés de la société Michaud Chailly

Haut de page